Actualités

Nos reins parlons-en !

Trois jours pour faire avancer les choses.

Nos reins parlons-en !

Les maladies rénales représentent un problème de santé publique qui s’intensifie au fil des ans. En France, près de 5% de la population adulte, soit trois millions de personnes, souffrent d’une maladie des reins*. A La Réunion, 400 insuffisants rénaux ont été greffés et 1 400 sont en cours de dialyse**. 50% de ces patients dialysés sont pris en charge par l’Aurar, le plus important opérateur de dialyse à La Réunion. Pour la première fois, l’Aurar organise « Nos reins, parlons-en ! », un événement sur trois jours pour échanger entre professionnels de santé et sensibiliser le grand public, les 19, 20 et 22 juin.

Les maladies rénales tuent sans faire de bruit.

Nos reins parlons-en ! {JPEG}L’insuffisance rénale est une maladie qui évolue silencieusement, aboutissant à un diagnostic tardif, alors qu’une prise en charge précoce permet de ralentir ou de stopper son évolution vers une chronicité. Elle peut résulter d’une complication des maladies métaboliques que sont le diabète et l’hypertension ou découler d’une maladie héréditaire. Le surpoids est également un facteur aggravant. Nos modes de consommation et nos modes de vie sont ainsi directement impliqués dans la propagation de cette maladie, soulevant un enjeu sociétal de taille. Une fois l’insuffisance rénale chronique terminale avérée, selon l’indication médicale, deux solutions seulement sont possibles pour le patient : être dialysé trois fois par semaine pendant quatre heures et ce à vie, ou être greffé et retrouver un quotidien plus « normal », avec un traitement médicamenteux contraignant.

Nos reins parlons-en ! {JPEG}L’enjeu est également économique. Le coût des soins se chiffre entre 60 000 et 90 000 euros par patient dialysé et par an, et à environ 200 000 euros pour une greffe. En France métropolitaine, 37 500 personnes sont en cours de dialyse et 33 000 sont porteuses d’un greffon rénal fonctionnel***. Il est donc vital d’endiguer la propagation de ces maladies, notamment à La Réunion où l’on dénombre 20 diabétiques de plus chaque jour**.

La sensibilisation et la prévention sont donc incontournables. L’Aurar, qui s’investit sur le champs des maladies rénales depuis plus de 30 ans, organise trois jours de partage, d’échanges, de prévention et d’avancées scientifiques pour faire évoluer la situation.

PDF - 163.3 ko
Communiqué de presse

Les médias en ont parlé :

Clicanoo : Les maladies rénales au crible des spécialistes.

Radio Festival : Les Réunionnais concernés par les maladies rénales.

Zinfos974 : "Nos reins parlons-en !" : L’Aurar sensibilise sur les enjeux des maladies rénales.

Imaz Press : OPÉRATION "NOS REINS, PARLONS EN !" - Trois jours pour faire avancer les choses.

Linfo.re : "Nos reins, parlons-en !".

Clicanoo : Des maux et des chiffres.

Clicanoo : Nos reins, parlons-en ! : trois jours pour faire changer les choses.

Dernière mise à jour : 26 juin 2014   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.