Newsletters

MAG Aurar - N°16 - Juillet 2014

ÉDITO :

MAG Aurar - N°16 - Juillet 2014 {JPEG}Le premier congrès de néphrologie de l’océan Indien, organisé le 19 juin à L’Ermitage par l’Aurar, restera comme un moment fort de cette année 2014. La néphrologie est une discipline jeune, dans l’Océan Indien encore plus qu’ailleurs. La confrontation des expériences entre médecins de différents pays est toujours enrichissante : elle le fut d’autant plus entre spécialistes venus de territoires insulaires, qui ont trop peu d’occasions de se rencontrer. Ils ont également pu échanger avec de grands professeurs : Mircea Penescu, venu de Roumanie, et Antoine Durrbach, à la tête du service de néphrologie, dialyse et transplantation du Kremlin-Bicêtre. Concernant la dialyse péritonéale, nous avons accueilli le Professeur Thierry Lebbodez bien connu des équipes de l’Aurar.

PDF - 3.1 Mo
MAG Aurar - N°16 - Juillet 2014

Très tôt, l’Aurar a cherché à nouer des liens avec les îles de l’océan Indien. Nos démarches de coopération nous ont permis d’accompagner, à des degrés divers, l’implantation et le développement de la dialyse à Madagascar, aux Seychelles et à Maurice. Nous sommes également en relation avec le centre de dialyse des Comores, qui souhaite bénéficier de notre expérience, et les différents centres de l’Aurar accueillent depuis longtemps des patients mahorais. Au-delà des échanges techniques, le congrès a permis de mieux se connaître et de jeter des ponts entre les îles. Le développement de la dialyse est une nécessité dans certaines d’entre elles, notamment à Madagascar où la prise en charge des maladies rénales est encore insuffisante pour répondre aux besoins de la population. Nous ne pouvons qu’encourager les néphrologues malgaches dans leurs efforts de mise en place de la transplantation rénale dans la Grande Île ! A l’Île Maurice, c’est la dialyse péritonéale qui reste à développer : le congrès fut également l’occasion de faire le point sur cette spécialité.

Nous considérons comme un devoir de porter cette démarche de coopération avec des pays voisins et cousins, que tant de liens humains attachent à la Réunion. De plus, la croissance des moyens de dialyse dans l’océan Indien ouvre de nouvelles perspectives à nos patients désireux de voyager dans ces pays. Présidente de l’association de patients Renaloo, Sylvie Mercier nous a fait l’honneur d’accepter l’invitation à ce premier congrès néphrologique, organisé dans le cadre des trois journées de mobilisation « Nos reins, parlons-en ! ». Le regard et les encouragements de la présidente de Renaloo, à l’origine des Etats Généraux du Rein organisés dans toute la France en 2013, nous ont été précieux au cours de cette opération. Les conclusions des Etats Généraux préconisaient de toujours mieux informer les patients et le grand public, de les sensibiliser à la prévention des maladies rénales et au don d’organes : Sylvie Mercier a pu vérifier combien ces priorités étaient partagées par l’Aurar à la Réunion.

Lire / Enregistrer au format PDF ou Consulter directement en ligne !

Marie Rose WON FAH HIN,
Directrice Générale
Dernière mise à jour : 15 juillet 2014   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.