Actualités

L’"AURARETÉ" D’UNE VIE - Willy Payet, infirmier libéral en Unité d’auto dialyse à de l’UAD de Saint-Louis

L’Aurar a 37 ans. La Dialyse a fait passer les malades de la survie au confort de vie.
Qui mieux qu’eux pour le raconter ! Rentrer en « Aurareté » n’est pas un choix mais un combat. La chance d’une vie qui n’a pas de prix.

Les dialysés sous haute « bienveillance ! »

Willy Payet, infirmier libéral en Unité d'auto dialyseWilly Payet a commencé à collaborer avec l’Aurar à la Rivière Saint-Louis, il y a 10 ans : « à l’époque, les locaux étaient plus petits, depuis que nous avons déménagé à Saint-Louis, nous avons beaucoup plus d’espace et c’est tout neuf ».

« Le plus important pour nous, c’est la salle de surveillance de la dialyse qui nous permet une vue d’ensemble des patients, c’est très appréciable. »

L’infirmier, travaillait auparavant en dialyse, mais en milieu hospitalier.
« C’est différent de travailler en libéral. J’avais envie de faire cette expérience. Ce n’est qu’ensuite que j’ai débuté comme infirmier libéral en dialyse à l’Aurar. »
Willy Payet a trouvé aujourd’hui des conditions d’exercice de son métier qui lui conviennent.

L’Aurareté, une relation de confiance

« L’Aurar, c’est une direction et une équipe qui parlent le même langage. Cette communication, crée une cohésion et une bonne entente, propices aux soins en dialyse et aux patients. »

Le soignant apprécie particulièrement l’autonomie et la marge de manœuvre que lui offre son cadre d’activité.
« C’est une relation de confiance et avec les autres soignants nous tendons vers le même objectif de prendre en charge de manière optimale, les personnes dialysées. » L’infirmier de mettre en avant la prise en charge globale des patients avec l’équipe pluridisciplinaire. Elle est constituée en plus de l’équipe soignante, d’un psychologue, d’un dié­téticien et d’un assistant social.
« Des conditions d’exercice idéales pour nous les soignants et surtout pour la santé et la sécurité de nos patients » témoigne Willy Payet.
Il cultive d’ailleurs la proximité avec ses patients. « Nous les côtoyons plusieurs fois par semaine, alors forcément un lien se crée, nous nous adaptons à leurs croyances, à leurs rituels et il y a un partage naturel entre nos patients et nous. Je me sens vraiment bien ici avec tout le monde. »

ZOOM

L’unité d’auto dialyse de Saint-Louis

Visites virtuelles dans les centres
http://www.aurar.fr/visite-virtuelle/
Le modèle de prise en charge développé par l’Aurar est structuré autour de l’autonomisation des patients et le développement des unités d’auto dialyse et la dialyse à domicile (10% des patients).
Les unités d’auto dialyse
Dans ce type d’unité, le patient est autonome ou est partiellement autonome, l’unité est sous la responsabilité de l’équipe médicale néphrologique.
L’implantation des unités de dialyse sur l’ensemble du territoire réunionnais favorise la proximité.

Dernière mise à jour : 19 avril 2018   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.