Actualités

L’"AURARETÉ" D’UNE VIE - L’Aurar s’engage pour une meilleure santé au travail

L’Aurar a signé le 4 avril 2018 la charte Santé en Entreprise. Elle s’engage ainsi à mettre en œuvre des actions de prévention et d’accompagnement en faveur du maintien ou du retour vers l’emploi des salariés atteints de diabète ou de maladies chroniques évolutives.

Une démarche de responsabilité sociale

Malgré les progrès médicaux, les personnes atteintes de diabète ou de maladies chroniques évolutives risquent d’être stigmatisées voire exclues du monde du travail, alors même que la vie professionnelle tend à s’allonger. Devant ce constat, l’Aurar s’est engagée dans une démarche d’innovation et de responsabilité sociale en signant la charte Santé en entreprise. Elle s’appuie sur un volet pré-vention – « Conservez votre capital santé » – et un volet ac-compagnement, pour faire prendre conscience aux salariés de l’importance de ce capital et des enjeux de santé.

« C’est un projet de longue date, et les salariés ont été agréablement surpris qu’un employeur fasse de la pré-vention pour ses collaborateurs », explique Nicole Sorlier, Déléguée du personnel Aurar qui se dit « ravie de cette charte ».

1/5 Français touché par une maladie chronique évolutive dont 80% en activité.
Le diabète 1ère maladie chronique de France !

Des actions complémentaires pour aller plus loin

La charte repose initialement sur 5 engagements. Investie pour la santé de tous, l’Aurar a souhaité la renforcer et l’élargir en menant des actions complémentaires. Les salariés volontaires pourront ainsi bénéficier de dépis-tages, de conseils santé pratiques et d’un suivi personnalisé au travers d’ateliers d’éducation thérapeutique ou d’activité physique adaptée.

Les 5 engagements de la charte Santé en Entreprise

1. Adopter une politique de non-discrimination
2. Former les parties prenantes (management, représentants du personnel, acteurs de la santé)
3. Assurer la prévention sur le lieu de travail
4. Faciliter l’accès aux innovations favorisant la qualité de vie au travail des personnes atteintes de diabète ou de maladies chroniques évolutives
5. Adapter l’organisation du travail pour favoriser le maintien ou le retour vers l’emploi de personnes atteintes de diabète ou de maladies chroniques évolutives

Signature de la charte SEE par Marie Rose WON FAH HIN et Erick MAVILLE« Les salariés sont rassurés et prêts à participer aux dépis-tages et aux ateliers, poursuit Nicole Sorlier. Ils ont compris l’intérêt de la prévention, notamment contre le diabète qui est une problématique forte à a Réunion ». En effet, « Il ne s’agit pas de mettre en avant des problématiques individuelles de santé, mais bien de proposer un accompagnement aux personnels qui le souhaitent, dans une dynamique de qualité de vie au travail », explique Marie-Rose Won Fah Hin, directrice générale de l’Aurar.

Dernière mise à jour : 25 mai 2018   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.