Actualités

L’"AURARETÉ" D’UNE VIE - Amar Amaouche, néphrologue et président de la commission médicale d’établissement

L’Aurar a 37 ans. La Dialyse a fait passer les malades de la survie au confort de vie.
Qui mieux qu’eux pour le raconter ! Rentrer en « Aurareté » n’est pas un choix mais un combat. La chance d’une vie qui n’a pas de prix.

Amar Amaouche, néphrologue, chef de service, chef de pôle de l’ensemble de l’activité néphrologie et dia­lyse Sud et président de la commission médicale de l’établissement.
Le Docteur Amar Amaouche a rejoint l’Aurar il y a 16 ans.

« Depuis mon arrivée à l’Aurar, nous sommes toujours en dé­veloppement » explique le né­phrologue. « Nous avons fait le choix d’équipements performants avec des générateurs pour hémodiafiltration. Ils apportent une meilleure qualité de vie à nos patients qui peuvent en bénéficier » décrit avec enthousiasme le praticien.
« Depuis toujours, nous mettons un accent particulier sur l’éducation thérapeutique et l’autonomisation pour permettre aux patients de mieux gérer sa maladie, c’est très important qu’ils puissent s’approprier les choses grâce à une information et une formation leur permettant d’acquérir des connaissances sur leur maladie, ce qui renforce leur adhésion au traitement. Les patients sont acteurs de leur propre prise en charge. Nous avons, par ailleurs, introduit depuis 2016 la modalité de traitement par hémodialyse à domicile qui améliore considéra­blement le confort des patients et leur permet de se réinsérer socialement et professionnellement » poursuit-il.

« L’Aurar a été le premier établissement et le seul à implanter la télémédecine en néphrologie dialyse à la Réunion. Celle-ci assure plus de confort aux patients et leur vie au quotidien en est améliorée du fait du rapprochement du domicile et d’un suivi médical en centre pour prévenir aussi les complications ».

« C’est le cas bientôt à Salazie et à Cilaos où l’Aurar va créer deux unités de dialyse équipées de télémédecine ».

« Qualité, proximité et sécurité de la prise en charge » sont les maîtres mots.

Le Docteur Amaouche avec l’ensemble de la communauté médicale dans le cadre de la CME, dont il est le président, contribue avec la direction à l’élaboration de la politique de santé de l’établissement.
Depuis 2014, et ce tous les ans au mois de juin, il organise, le Congrès de Néphrologie de l’Océan Indien qui réunit les spé­cialistes régionaux et d’ailleurs, pour échanger, se rencontrer, partager leurs expériences sur des thèmes en lien avec la néphrologie dialyse et la transplantation rénale.
Le praticien ambitionne de continuer à développer la filière néphrologique dans tous les territoires de santé de la Réunion pour faire bénéficier les patients atteints de maladies rénales et d’insuffisance rénale chronique, d’une prise en charge équitable et accessible à tous en leurs offrant toutes les pos­sibilités thérapeutiques dans les meilleures conditions.

ZOOM

L’ "Aurareté" en mode connecté avec la télémédecine

Septembre 2016, les premières séances de té­lédialyse se déroulent dans les centres du Sud de l’île : à distance, par écran interposé, via un réseau sécurisé, le médecin consulte le patient, fait le lien avec l’infirmier, contrôle en temps réel tous les paramètres cliniques de la séance ...
L’image et le son viennent en appui de l’analyse des données du dossier patient et l’infirmier est toujours à côté du patient.
Ce dispositif profite à tous et ouvre de nouveaux horizons dans la prise en charge ambulatoire.
Nous sommes le premier opérateur régional de dialyse à pratiquer la télémédecine.
Notre volonté est de connecter l’ensemble des unités de l’Aurar à l’horizon 2018.

Ce n’est pas un pari, c’est bien un choix médical d’avenir.

Dernière mise à jour : 28 mars 2018   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.