Actualités

ACCÈS À LA GREFFE, MODE D’EMPLOI

De l’information à l’opération, un médecin, une secrétaire médicale et un patient de l’Aurar expliquent les étapes du parcours d’accès à la greffe rénale.

JPEG - 10.6 ko
Dr Walid Arkouche (directeur médical de l’Aurar) :

« Il est de la responsabilité du médecin d’évoquer avec le patient l’indication de greffe. L’accès à la liste peut être proposé au patient avant même de commencer la dialyse, ce que l’on appelle la greffe pré-emptive. Quoi qu’il en soit, le sujet doit être abordé avec chaque patient pendant les trois premiers mois de sa première dialyse. Première étape : un bilan de préparation est effectué en ambulatoire avant le rendez-vous avec l’équipe de greffe. Ce bilan permet de s’assurer que l’état cardiovasculaire et respiratoire du patient ne représente pas de risque. Certains critères médicaux ne justifient pas de débuter un bilan pré-transplantation. Si les critères sont au vert, le patient est adressé au CHU pour compléter le bilan. Si certains critères posent question, le dossier est discuté en direct avec l’équipe de greffe avant de lancer la totalité du bilan. Notre rôle est d’identifier les patients candidats, leur donner toutes les informations pour un choix éclairé, et les orienter vers les réunions d’information mises en place par le CHU. »

JPEG - 11.6 ko
Colette Etouaria (secrétaire médicale) :

« En accord avec le médecin, nous proposons à chaque nouveau patient de s’inscrire sur la liste de greffe. Nous leur expliquons les premières démarches, les examens à réaliser. À chaque rendez-vous, on leur rappelle qu’il ne faut pas oublier de fournir les pièces administratives nécessaires (pièce d’identité, justificatif d’adresse, ordonnance, carte vitale, etc). Si besoin, nous organisons nous-mêmes les prises de rendez-vous avec les différents acteurs concernés. Lorsque toutes les informations sont collectées, nous les transmettons au service du CHU, qui se charge de convoquer le patient pour la consultation pré-greffe. Ce circuit est globalement bien rôdé ».

JPEG - 11.4 ko
Joseph Grondin (patient inscrit sur la liste) :

« Je souffre d’insuffisance rénale depuis 33 ans, je m’étais toujours dit que je demanderai une greffe dès que je démarre la dialyse. Les démarches ont été effectuées rapidement avec l’aide du médecin et de la secrétaire de l’Aurar. Je n’ai plus qu’à patienter. Je sais que ça peut être long, mais j’espère une bonne surprise. J’ai toujours été un homme actif, même à 75 ans. En étant greffé, je pourrai retrouver du temps et de l’énergie ».

« LE CHIFFRE : 61% »

 
61% des patients greffés par le CHU en 2018 sont issus des centres de l’Aurar.
Dans le détail, il s’agit de 15 patients d’unité d’auto-dialyse (UAD), 10 patients en unité de dialyse médicalisée (UDM), et 6 patients suivis à domicile. Leur moyenne d’âge : 50 ans.

Retrouvez-nous aussi sur :

Facebook :
aurar.dialyse.nutrition
Cliniqueomega

Youtube : Web TV de l’Aurar

Twitter : @aurar974

Dernière mise à jour : 23 octobre 2018   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.