Présentation de l’Aurar

L’engagement d’une santé durable

L’Aurar, Association pour l’Utilisation du Rein Artificiel à La Réunion est un établissement de santé privé à but non lucratif, géré sous forme associative loi 1901. L’Aurar a été créée créé en 1980 afin de proposer un accès de proximité aux patients nécessitant d’être traités par dialyse. De 1980 à 1991, l’établissement était ainsi considéré comme substitut du domicile. A la faveur de la loi hospitalière de juillet 1991, l’Aurar, de par sa mission de soins, a acquis ipso facto le statut d’établissement de santé. Après le délai de 7 ans prévu par la loi, l’Aurar a bénéficié dès 1998 des premières autorisations de l’Agence Régionale de Santé pour la mise en oeuvre du traitement de l’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT). A partir de cette date, l’ensemble des réglementations consignées dans le code de la Santé Publique et des normes de la Haute Autorité en santé (HAS) se sont appliquées. Depuis, l’établissement est également certifié tous les quatre ans par la HAS. La dernière certification qui date de 2017 a été obtenue sans réserve et sans recommandation, faisant entrer l’Aurar dans le palmarès des 16% d’établissements de santé en France certifiés dès la première visite.

LA GOUVERNANCE.

L’Aurar dispose d’une gouvernance bicéphale :

  • Un conseil de surveillance de 8 membres, présidé par M. Christophe KICHENIN etdésigné par l’Assemblée Générale de l’association ;
  • Un directoire de 3 membres, présidé par Mme Marie Rose WON FAH HIN. Des instances consultatives complètent le dispositif avec la Conférence Médicale d’Etablissement (CME), le Comité d’Entreprise (CE) et le Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT).

LES ÉTABLISSEMENTS ET L’ACTIVITÉ DE SOINS.

Tous les établissements de l’Aurar font l’objet d’une autorisation de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) qui spécifie dans ses arrêtés les lieux d’implantation et la nature des activités autorisées. L’Aurar compte ainsi 10 établissements de dialyse à la Réunion et un service de dialyse à domicile régional, elle compte également un établissement de soins de suite et de réadaptation spécialisés en nutrition et maladies métaboliques, la Clinique Omega.

Grâce à cette offre de soins de proximité répartie sur toute l’île, la compétence de 300 salariés, et des plateaux techniques développés et performants en lien avec les hôpitaux publics, plus de 50% des dialysés réunionnais sont suivis par l’Aurar (plus de 750 patients à l’année). L’Aurar est par ailleurs le seul opérateur de l’île à proposer l’ensemble des modalités de traitement par dialyse, et notamment la dialyse à domicile pour environ 10% de ses patients (dialyse péritonéale et hémodialyse à domicile). Depuis 37 ans, la croissance continue de l’activité de l’Aurar est directement liée à la qualité des soins et services proposés et à la prise en charge globale de la maladie. Au-delà du soin médical et de la dialyse, l’Aurar s’engage également dans la préparation à la greffe rénale en relation étroite avec le service spécialisé du CHU de La Réunion, mais aussi dans la prévention des maladies rénales, notamment le diabète et les pathologies métaboliques avec la Clinique Omega (environ 1500 patients par an).

L’implantation des unités de dialyse sur l’ensemble du territoire réunionnais favorise la proximité, condition d’efficience rappelée par la Cour des Comptes dans son rapport de septembre 2015. Le modèle de prise en charge développé par l’Aurar correspond aux attentes de la Cour des Comptes sur les trois volets de l’autonomisation des patients, le développement des unités d’autodialyse (9 unités sur l’île) et la dialyse à domicile (10% des patients) ; et de la prise en charge personnalisée des patients (un parcours personnalisé de soins est réalisé pour chaque patient). En matière d’innovation, le dernier projet d’établissement de l’Aurar met l’accent sur le développement de la télémédecine à La Réunion avec le déploiement de solutions techniques adaptées pour assurer un service de télédialyse, télésurveillance et téléconsultations (nutrition, gériatrie…). Une application mobile de coaching nutritionnel et en activité physique a été lancée en 2017 pour accompagner de manière personnalisée ses utilisateurs : MyOmegaSmart.

Le volet dédié à la Recherche du projet d’établissement de l’Aurar prend également chaque année plus d’importance : thématique de l’obésité, recherche nutritionnelle, recherche génétique… En lien étroit avec d’autres acteurs locaux et/ou métropolitains (CNRS de Lille et laboratoire EGID, INSERM Réunion, CHU Réunion, CYROI), l’ambition est bien de contrer la propagation des maladies ODHIR (Obésité, Diabète, Hypertension, Insuffisance Rénale) à La Réunion et dans l’Océan Indien. En 2016, l’Aurar a ainsi inauguré le Pôle de Recherche ODHIR sur la commune du Port de La Réunion. Des résultats prometteurs sont déjà enregistrés avec par exemple la découverte de deux gènes impliqués dans l’insuffisance rénale chez des familles réunionnaises dialysées. Enfin, l’Aurar investit également dans la sphère philanthropique. En 2012, elle a ainsi porté la création du fonds de dotation Philancia, pour encourager la recherche et les initiatives consacrées aux maladies ODHIR (Obésité - Diabète - Hypertension - Insuffisance Rénale). Philancia soutient ainsi des projets d’intérêt général en redistribuant des fonds à des organismes de solidarité de l’Océan Indien. En 2017, ce fonds de dotation a organisé le premier ODHIRATHON, une levée de fonds exceptionnelle sur l’île de La réunion pour financer des projets de recherche ODHIR.

Aurar

L’AURAR, C’EST AUSSI :

  • Le seul opérateur de dialyse à proposer aux patients un traitement par dialyse péritonéale à l’île de La Réunion ;
  • Le seul centre de La Réunion à avoir remis des patients hémodialysés à domicile depuis 5 ans ;
  • Un centre de dialyse ouvert aux dialyses vacances avec un partenaire hôtelier à La Réunion ;
  • Deux créations de centre de dialyse à but humanitaire à Madagascar, un partenariat matériel et intellectuel constant depuis 2006 ;
  • L’initiateur d’un centre de formation continue spécialisé dans la santé : Adenium Formation et Conseil ;
  • Le premier partenaire privé du Groupement Hospitalier de Territoire Océan Indien (GHT OI) ;
  • Le créateur du Congrès de Néphrologie de l’Océan Indien, qui se déroule chaque année depuis 4 ans.

Dernière mise à jour : 8 décembre 2017   ///   Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.